FACE À L’ URGENCE, AYONS LES BONS RÉFLEXES