L’abbaye

L’abbaye de Vertheuil


Horaires de visite :

  • Le logis abbatial :
    tous les jours de 14h à 18h en Juillet et Août.
    L’entrée est libre et gratuite.
    Pour le reste de l’année, la visite du logis est comprise dans la visite guidée.
    Si vous désirez une visite guidée, le tarif est de 3 € par personne.
  • Le Petit Musée d’Automates.
    tous les jours de 14h à 18h en Juillet et Août.
    Le reste de l’année sur rendez-vous.
    Le tarif est de 4€ pour les adultes et de 2€ pour les enfants âgés de plus de trois ans.

Pour prendre rendez-vous : Mairie de Vertheuil au 05.56.73.30.10.



L’église et le logis abbatial forment un ensemble du plus haut intérêt.

L’abbaye fondée certainement avant le XIIème siècle, fut construite sur l’emplacement d’une villa gallo-romaine.

Elle a été occupée un temps par des Bénédictins puis par l’Ordre des Chanoines Réguliers de Saint Augustin, Congrégation de la Chancelade. Plusieurs fois dévastée (guerre de cent ans et de religion) reconstruite au XVIIIème siècle, partiellement démolie dans le milieu du XXème siècle,  elle devient ensuite propriété de la commune.

De l’antique abbaye, restent des vestiges d’arcades, des caves voûtées, les soubassements de certains  murs actuels, un four à pain et le mur de l’ancien cuvier. Son style typique XVIIIème siècle est d’une élégance simple et classique. On peut y remarquer la belle ordonnance des façades, le perron descendant dans le parc dessiné à l’anglaise, les rampes des escaliers et les boiseries intérieures.

L’abbatiale Saint Pierre dépendait de l’abbaye attenante. Sa construction remonte au XIème-XIIème siècle, puis remaniée au XIVème, XVIème siècle et XIXème siècle.

L’église est un bel exemple d’art roman d’inspiration saintongeaise.

Intérieur

Vaste nef avec deux collatéraux, déambulatoire voûté en berceau sur lequel s’ouvrent  trois chapelles, celle du centre carrée, les autres en cul de four. Elle furent toutes trois exhaussées et fortifiées au XVIème siècle durant les guerres de Religion.

Dans la nef, sculptures des chapiteaux des premières travées reliées par des arcs en plein cintre, stalles aux accoudoirs sculptés du XVème siècle de même qu’un lutrin en bois. Prés de la porte sud, fonts baptismaux pédiculés en pierre du XVème siècle.

Extérieur

Très remanié. Dans le mur sud, très beau porche roman d’inspiration saintongeaise, remanié au XVIIème siècle par placage d’un second porche de style classique. On voit sur les voussures des cavaliers chevauchant des ronceaux, des personnages se tenant par la barbe, d’autres semblables à des laboureurs.

Le clocher sud est carré (XVIème siècle). Il abrite un escalier donnant accès au chevet surélevé et fortifié.

Le clocher nord est du XIIème siècle,  à deux étages : le premier carré, orné de colonnes engagées, reposant sur des culs de lampe : le deuxième octogonal avec fenêtres cintrées.


Un topoguide a été édité par l’Union touristique du MédocCOUV-Vertheuil-ABBAYE-V2016


Extrait du « circuit Léo Drouyn , paysages, vin et patrimoine de Saint-Estèphe et Vertheuil »

Léo Drouyn visite l’abbaye de Vertheuil le 9 avril 1858, il lui consacre plusieurs pages dans ses Notes archéologiques mais ne dessine ni son architecture ni sa sculpture.

Saint-Pierre-de-Vertheuil est un monument fort vaste et exception­nel par différents aspects. Selon l’abbé Baurein, il appartient tout d’abord aux bénédictins de La Sauve, puis aux chanoines réguliers de Saint-Augustin. Mais son histoire est mal connue car une large partie des archives de l’abbaye a disparu. Sa construction commence à la fin du XIème siècle et se poursuit tout au siècle suivant. Elle fut assiégée et dévastée, en 1572, par le Comte de Castillon. En 1732, un procès-verbal décrit précisément les dégradations de l’église. Son état général se détériorant toujours plus, l’église fut restaurée au XIXème siècle, successivement par les architectes Thiac, Abadie et Couru.

Visuel-circuit-léo-drouynElle se caractérise par son plan exceptionnellement développé. Une longue nef à quatre travées, dont la plus occidentale est barlongue, est prolongée sur ses côtés par deux bas- côtés. Les piliers entre la nef et les bas-côtés sont alternés de deux en deux, ils ont du côté de la nef un support pour le doubleau. La travée droite du chœur présente des arcades rétrécies et des supports renforcés, afin de mieux résister à la pes des clochers qui sont élevés sur les bas-côtés. Le clocher nord, octogonal en son sommet, est le plus ancien, L’église ne comporte pas transept, mais, élément très rare, un déambulatoire à partir duquel s’ouvrent trois chapelles ; celle placée sur l’axe est de plan cari Ainsi, l’abbaye de Vertheuil est l’un des deux seuls édifices roman; déambulatoire de la Gironde avec l’église de Guitres.

La nef et le chœur sont voûtés d’ogives et les bas-côtés d’arêtes. déambulatoire est couvert, selon une formule très rare, de berceaux radiants trapézoïdaux. Les voûtes ont été reconstruites presque entièrement à la fin de la période gothique.

Les bâtiments claustraux conservent de l’époque médiévale leurs caves voûtées, une ouverture avec colonnes et chapiteaux donna sur le côté nord de l’église et enfin, trois arcades gotiques, vestige du cloître ou de l’entrée de la salle capitulaire.

La construction actuelle date du XVIIIème siècle. À l’intérieur, on emprunte deux escaliers dotés d’une rampe en fer forgé remarquablement travaillée l’on remarque de belles portes avec ferrures, des boiseries XVIIIème encore des cheminées Louis XVI ou Directoire.

Du point de vue de la sculpture, la nef de Vertheuil se divise en deux parties : dans les trois piliers à l’ouest, la sculpture est plus variée, plus riche et très belle, avec des personnages et des scènes. A l’est, les chapiteaux sont répétitifs et pauvres, et leur décor est composé à peu près uniquement de feuillages stylisés dont la pointe se recourbe en crochet.

Léo Drouyn pensait que cette seconde partie était plus ancienne. Dans ses Notes archéologiques, il met en avant cette cassure stylistique ; à partir du 4ème pilier au sud-ouest, les sculptures changent de caractère et il est évident pour moi qu’elles sont plus anciennes que celles que je viens de décrire. Les travées ouest et les chapelles absidiales auraient ainsi été ajoutées à une époque plus avancée de la période romane.

La porte romane qui s’ouvre au sud de la nef a été mutilée aux XVIIème-XVIIIème siècles. Elle a, selon Léo Drouyn, un caractère tout saintongeais : arcs et cordons sont ornés d’une suite de personnages mêlés à des plantes aux enroulements parfois compliqués, Suivant un dessin régulier, une file de petits bonshommes se tiennent la barbe, quand d’autres ont l’air de battre la semelle. Il souligne une analogie certaine avec des sculptures de l’église voisine de Saint-Vivien. Une ressemblance a aussi été émise par M. Dangibeaud avec une archivolte de la porte d’Avy (Charente-Maritime).

Dans le chœur, contre la paroi Nord, un encorbellement gothique peut être (considéré comme contemporain des voûtes (fin XVème ou XVIème siècle). C’est le support d’un orgue mais l’on s’en servit comme tribune au XVIIIème siècle L’église de Vertheuil conserve un mobilier liturgique d’une grande rareté (qui a particulièrement retenu l’attention de Léo Drouyn, Celui-ci a tau’ d’abord laissé un dessin d’une piscine aménagée à la fin du Moyen Âge qu réutilise pour base une pierre sculptée romane. Elle n’existe plus aujourd’hui mais elle était placée au sud du chœur. Il s’est également intéressé au rare lutrin en bois du XVème qui est peut-être le seul de cette époque reculée existant encore dans le département de la Gironde. Le dessin qu’il en a fait ne nous est malheureusement pas parvenu. Enfin, il a reproduit un élément des stalles de bois fabriquées à la fin du XVème siècle. Quatorze sièges sont conservés dans l’abside. Différents thèmes sont abordés sur les accoudoirs, mais Léo Drouyn a choisi de dessiner celui figurant uni femme chevauchant un homme bridé. Il s’agit de Campaspe, maîtresse d’Alexandre, juchée sur le dos d’Aristote.

Ce type de mobilier est très rare en Gironde. Celles de Vertheuil sont les plus anciennes, mais l’on peut signaler les stalles de la collégiale de Saint-Emilion ainsi que celles de Saint-Seurin de Bordeaux.

Auteur Laetitia Bonne, des Editions de l’Entre-Deux-Mers

Les Amis de l’Abbaye

L’association a pour but la sauvegarde, la rénovation et la mise en valeur de l’abbatiale et de l’abbaye de Vertheuil. Fondée en 1974 lorsque la commune put se porter acquéreur du logis abbatial afin de le sauver de la démolition.

Coordonnées

Mairie de Vertheuil
2, place Saint Pierre
33180 Vertheuil

Téléphone : 06 42 51 13 40
Email : amisabbaye-vertheuil@sfr.fr
Site internet : www.amisabbayevertheuil.org

Horaires de visite :
  • L’abbatiale est ouverte tous les jours de 9 h à 17h et de 9h à 18h en Juillet et Août.
    L’entrée est libre et gratuite.
  • L’entrée du logis abbatial est libre et gratuite en Juillet et Août de 14 h à 18 h. Pour le reste de l’année, la visite du logis est comprise dans la visite guidée.
  • Si vous désirez une visite guidée, le tarif est de 3 € par personne.